RISC-RISE
Intégration régionale et cohésion sociale – élévation sociale

MISSION

La mission du Consortium pour la recherche comparative sur l’intégration régionale et la cohésion sociale (RISC) est de promouvoir l’examen comparatif des impacts humains et environnementaux de divers aspects de l’intégration régionale à travers les zones géographiques et les périodes de temps par la création d’un réseau interrégional et interdisciplinaire. En outre, les recherches menées par ce consortium pourraient à terme soutenir des projets d’action sociale dans les communautés locales grâce à une meilleure compréhension de l’évolution du contexte politique et économique.

OBJECTIFS

Créer de nouveaux programmes de recherche comparative par l’établissement de réseaux interrégionaux. Promouvoir l’échange intellectuel entre chercheurs de différents continents par des activités multilingues. Créer de nouvelles possibilités de publication. Soutenir les échanges de professeurs et de chercheurs. Faciliter la mobilité des candidats au doctorat. Fournir une structure de soutien pour les demandes de financement externe de la recherche.

HISTORIQUE

Le Consortium RISC a été créé en novembre 2007 lorsque les directeurs d’instituts de recherche socialement responsables d’Europe, d’Amérique du Nord et d’Amérique du Sud se sont réunis à Luxembourg pour participer à une conférence sur “La cohésion sociale en Europe et en Amérique”. Depuis lors, le consortium a étendu ses membres à l’Afrique et a consolidé ses activités scientifiques par le biais de conférences internationales annuelles, d’une série de livres, d’une nouvelle revue scientifique, d’ateliers/symposium thématiques et de bourses pour les jeunes chercheurs. Le consortium RISC prévoit de soutenir dans un avenir proche la recherche et la formation en matière de politiques.

GOUVERNANCE

Co-présidents

Dr Harlan Koff

Unité de Recherche IPSE, Université du Luxembourg.

Prof. Suzanne Graham

Department of Politics and International Relations, University of Johannesburg, South Africa.

Directrice exécutive

Prof. Vicky Graham

Department of Politics and International Relations, University of Johannesburg, South Africa.

Secrétaire du consortium

Ms. Rae Israel

Department of Politics and International Relations, University of Johannesburg, South Africa.

risrael@uj.ac.za; +27 11 559 2896

Comité scientifique

Dr. Emmanuel Brunet-Jailly (University of Victoria, Canada)

Dr. Suzanne Graham (Department of Politics and IR, University of Johannesburg, South Africa)

Dr. Edith Kauffer (CIESAS Sureste, Mexico)

Dr. Carmen Maganda (INECOL, Mexico)

Dr. Harlan Koff (Unité de Recherche, IPSE, Université du Luxembourg)

Dr. Anja Nygren (Department of Political and Economic Studies, University of Helsinki, Finland)

Dr. Juan Carlos Velez Rendon (IEP, Universidad de Antioquia, Colombia)

LES MEMBRES INSTITUTIONNELS

ART-DEV Laboratoire Acteurs, Ressources, Territoires dans le Développement

Université Montpellier 3, France

Center of Sudies on Regional Integration and Southern African Development Community Law (CEDIR)

Universidade Eduardo Mondlane, Mozambique

Centro de Investigación y Docencia Económicas (CIDE) Región Centro

México

Centro de Investigaciones y Estudios Superiores en Antropología Social (CIESAS)

México

Centre for Study of Governance Innovation (GovInn)

University of Pretoria, South Africa

Department of Anthropology

University of California, Santa Barbara, USA

Department of Politics

University of Johannesburg, South Africa

Department of Political and Economic Studies

University of Helsinki, Finland

Escuela de Ciencias y Humanidades

Universidad EAFIT, Colombia

Faculty of Social and Health Sciences

Monash University South Africa, South Africa

Institute for Social Development Studies (ISDS)

Vietnam

Instituto de Ecología (INECOL)

México

Instituto de Estudios Políticos (IEP)

Universidad de Antioquia, Colombia

Instituto de Estudios Regionales (INER)

Universidad de Antioquia, Colombia

Luxembourg Institute of Socio-economic Research (LISER)

Luxembourg

Local Government Institute

University of Victoria, Canada

Mershon Center for International Security Studies

Ohio State University, USA

Núcleo de Estudos da Cidadania, Conflito e Violência Urbana (NECVU)

Universidade Federal do Rio de Janeiro, Brazil

School of Human Evolution & Social Change

Arizona State University, USA

Unité de Recherche IPSE

Université du Luxembourg, Luxembourg

West Africa Institute

Cabo Verde

PREMIERS BOURSIERS RISC

RISC-RISE a le plaisir d’annoncer ses deux premiers boursiers :

Prof Deon Geldenhuys -Distinguished RISC Fellow

Sandra Habel – RISC Fellow

GROUPES DE TRAVAIL

  • QUALITÉ DE LA DÉMOCRACIE

Ce groupe de travail explore les possibilités pour la démocratie de desserrer l’étau de la pauvreté, de l’insécurité et de la faiblesse de l’État de droit qui continuent à étouffer les citoyens des nations démocratiques dans le monde entier. Il cherche à soutenir la recherche interdisciplinaire visant à comprendre les facteurs qui déterminent la capacité des citoyens à s’engager de manière significative dans les institutions ou à les changer, et comment la qualité des institutions démocratiques évolue au fil du temps.

Coordinateur : Prof. Vicky Graham (Department of Politics and International Relations, University of Johannesburg, South Africa.)

  • DÉVELOPPEMENT, ÉQUITÉ ET COHÉRENCE DES POLITIQUES

L’objectif du groupe de travail proposé serait d’examiner la cohérence des politiques entre les stratégies de développement, l’émergence de marchés régionaux et la promotion des objectifs liés à la sécurité humaine. Le groupe a adopté une “perspective régionale comparative” dans laquelle les stratégies de développement sont comparées dans toutes les régions sans distinction, compte tenu à la fois des défis similaires que les différentes régions du monde doivent relever en matière de développement et de l’interconnexion des processus de développement entre les régions du monde.

Coordinateurs : Dr Harlan Koff (IPSE Research Unit, University of Luxembourg) et Dr Lauri Siitonen, (Department of Political and Economic Studies, University of Helsinki, Finland)

  • LA GESTION DES RESSOURCES STRATÉGIQUES, DE L’ENVIRONNEMENT ET DE LA SOCIÉTÉ

Ce groupe de travail explore les défis de la création d’une société véritablement durable et équitable dans une perspective d’interdisciplinarité et de transdisciplinarité. Il vise à établir une plate-forme de recherche comparative transrégionale afin de : élargir et intégrer la discussion sur l’analyse socio-économique et politique concernant la gestion des ressources stratégiques, promouvoir une meilleure connaissance sociale de la politique environnementale et des problèmes socio-développementaux, et promouvoir l’analyse des droits environnementaux dans un contexte mondial.

Coordinateurs : Dr. Carmen Maganda (INECOL, Mexico) et Dr. Edith Kauffer (CIESAS Sureste, Mexico)

  • LA SOCIÉTÉ CIVILE, LES POPULATIONS VULNÉRABLES ET LES POLITIQUES PUBLIQUES DE SANTÉ ET DE BIEN-ÊTRE

Ce groupe de travail cherche à mener une recherche collaborative/comparative sur le rôle et l’incidence de la société civile dans les politiques régionales et nationales de santé et de bien-être. Cette approche prend en compte la maturité sociale et politique de l’État, le contexte mondial d’une supposée démocratisation et libéralisation de l’accès à la santé et au bien-être, ainsi que la reconnaissance de la pluralité des concepts qui sous-tendent ces politiques et l’augmentation des attentes et des demandes des citoyens vis-à-vis de l’État.

Coordinateur : Dr. Claudia Puerta Silva (INER, Universidad de Antioquia, Colombia)

  • LA CONSTRUCTION SOCIALE DU RISQUE ET DES CATASTROPHES

Ce groupe de travail vise à développer et à promouvoir des activités de recherche et d’enseignement, ainsi que des discussions comparatives, sur les formes sous lesquelles les conditions de risque et de catastrophe se développent dans les différents pays. Il cherche également à identifier les pratiques culturelles et sociales associées à la réduction des risques et des catastrophes, ainsi que les capacités de récupération dans les cas de catastrophes ayant un impact à la fois soudain et lent.

Coordinateurs : Dr. Dora Ramos (ECOSUR, Mexico) et Dr. Virginia García Acosta (CIESAS, Mexico)

  • COMPARAISON DES POLITIQUES FRONTALIÈRES ET MIGRATOIRES

Ce groupe de travail intègre l’examen comparatif des développements contemporains dans les régions frontalières et les systèmes de migration dans des discussions plus générales sur les transformations politiques et économiques dans la politique mondiale, créant ainsi un lien entre les débats sur les frontières et les migrations (qui sont souvent séparés artificiellement) et reliant les études locales et mondiales dans les deux domaines.

Coordinateur : Dr. Emmanuel Brunet-Jailly (Local Government Institute, University of Victoria, Canada)

  • CONFLIT, VIOLENCE ET SÉCURITÉ DES CITOYENS (ESPAGNOL)

Ce groupe de travail promeut des discussions académiques sur les conflits, la violence et les politiques de sécurité dans des environnements urbains, régionaux, nationaux et internationaux avec des contextes sociaux, politiques, culturels et économiques différents.

Coordinateur : Dr. Juan Carlos Velez Rendón (IEP, Universidad de Antioquia, Colombia)

  • LES RELATIONS INTERNATIONALES ET LE LIEN ENTRE L’ARCHITECTURE DE LA GOUVERNANCE RÉGIONALE ET MONDIALE

L’histoire regorge d’exemples d’organismes ou de groupements organisés par les États dans un esprit de communauté pour un bien ou un but perçu comme plus grand. Que ces organismes soient motivés par un désir néoréaliste de préserver un équilibre des pouvoirs dans un monde politique structuré, par une philosophie institutionnaliste néolibérale visant à mettre en œuvre le droit international et les codes moraux par l’intermédiaire de tels organismes, ou par des idées constructivistes qui reflètent des organismes nés d’idées communes, le point commun est que des êtres humains agissent au nom d’un État/unité/acteur pour examiner et résoudre les défis auxquels sont confrontés la société et l’humanité. Parmi les exemples évidents, on peut citer l’Union européenne, le BRICS, l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord, l’Union africaine et les Nations unies. L’architecture de la gouvernance et son efficacité reflètent et dépendent de diverses mesures d’engagement de la part des membres régionaux ou mondiaux et entre eux ; des arrangements constitutionnels ; de l’adhésion et de la mise en œuvre ; et de la croyance en une philosophie durable de la finalité.

Coordinateur : Dr Suzanne Graham (Department of Politics and IR, University of Johannesburg, South Africa)

ÉDITION ET PUBLICATIONS

Suivez ce lien pour accéder au journal officiel :

LES COTISATIONS INDIVIDUELLES

Depuis 2007, le consortium RISC a engagé des universitaires et des praticiens dans des dialogues comparatifs interrégionaux sur les impacts humains et environnementaux des processus d’intégration régionale. Par ses activités, il a encouragé le dialogue interrégional sur la cohésion sociale et favorisé la cohésion entre les membres socialement conscients dans différentes régions du monde. Multilingue (anglais, espagnol, français) et interdisciplinaire par nature, le consortium facilite les échanges et renforce ses engagements en faveur de valeurs fondamentales, notamment le respect mutuel, la solidarité et le développement durable. Plus qu’une association, le RISC a établi une communauté consolidée de membres dédiés à cette vision. A partir de 2018, RISC est heureux d’annoncer qu’il ouvre ses portes aux particuliers.

Avantages de l’adhésion

  • Lorsque vous rejoignez le RISC, vous faites partie d’une communauté active d’universitaires et de praticiens conscients de leurs responsabilités sociales et qui se consacrent au dialogue interrégional sur les questions sociales et environnementales. En plus d’une interaction enrichissante avec des collègues de même sensibilité issus de différentes régions du monde, en tant que membre du RISC, vous bénéficiez des avantages suivants :
  • Participation aux conférences internationales du RISC et aux écoles doctorales/postdoctorales sans paiement de frais d’inscription sur acceptation d’une proposition de présentation (les non-membres du RISC paient des frais d’inscription à ces événements).
  • Hébergement lors de conférences internationales et d’écoles doctorales/postdoctorales sur acceptation d’une proposition de présentation (les non-membres de la RISC sont responsables de leur propre hébergement lors de ces événements).
  • Éligibilité pour le financement de voyages pour participer aux séminaires/ateliers des groupes de travail de la RISC
  • Éligibilité aux bourses de voyage pour la recherche, y compris les bourses de mobilité des jeunes chercheurs et les bourses d’échange de professeurs.
  • Éligibilité aux financements pour l’organisation d’ateliers d’écrivains.
  • Accès aux numéros précédents et au numéro le plus récent de Regions & Cohesion, une nouvelle revue indexée SCOPUS publiée par les Berghahn Journals trois fois par an (abonnement inclus dans l’adhésion).
  • Réductions sur les volumes de la série de livres de la RISC “Regional Integration and Social Cohesion”, publiée par PIE-Peter Lang.
  • Accès aux groupes de travail de la RISC

REJOIGNEZ RISC MAINTENANT (Frais payés pour une année civile selon les options d’adhésion suivantes)

Membre régulier : 60 euros

Adhésion des étudiants : 40 euros

Adhésion pour les chômeurs : 40 euros

Adhésion d’organisations associées : 40 euros